Pole Supérieur Paris Boulogne-Billancourt

18/11/2017

14h30

Prieuré des Bénédictines

Entrée libre

Bérénice Bréjon de Lavergnée, Emilie Laurendeau, Koskè Nozaki et Julian Rincon, flûtes à bec

Étudiants du Département de Musique Ancienne du Pole Supérieur Paris Boulogne-Billancourt

Heureux qui comme Ulysse ...

Oeuvres de Guillaume de Machaut, Christopher Tye, Guillaume Dufay, Alexandre Agricol

 

« Heureux qui comme Ulysse » propose un voyage initiatique à travers l'Europe de la Renaissance ainsi que quelques escales au XXe siècle. Porté par quatre flûtistes à bec, ce programme met en scène des compositeurs d'horizons différents : du Japon à l'Angleterre, en passant par la Pologne, la France, l'Italie...

Le voyage est, à la Renaissance, un élément essentiel pour bon nombre de compositeurs. Humanistes, intellectuels, musiciens, compositeurs parcourent l'Europe à la recherche de nouvelles idées, nouvelles esthétiques, nouvelles sonorités. Ainsi Guillaume Dufay traverse toute la France pour rejoindre l'Italie qui inspire et imprègne de façon magistrale toute une partie de son œuvre. À l'inverse, Alexander Agricola, né à Gant et mort en Castille parcourt la France et l'Italie sans pour autant laisser aucune influence altérer son traditionalisme franco-flamand. Au-delà de l'Europe, depuis le début du siècle dernier, une réelle démarche d'ouverture et d'adaptation à des musiques extra-européennes voit le jour. Ainsi Thierry Machuel compose « Amal Wakti » sur des poèmes en langue arabe de Mahmoud Darwich.

La musique, comme voyage intime, comme écho d'un ailleurs rêvé, est devenu au fil des siècles un lieu bien commun, ce concert donne alors à entendre ce voyage à la lumière d'une multitude de lieux et d'humanités différentes.