Julnar

18/11/2017

19h

Théâtre de Vanves

Rate : 12 € - 20 €

Musique en exil

Elisabeth Geiger clavecin, voix, Khaled Aljaramani oud, voix, Marti Uibo batterie, percussions, voix

 

Ce concert est un voyage immersif à la croisée du rock, du jazz, de la musique baroque, des musiques du monde et de la musique contemporaine. Un travail sur les micros intervalles, l'harmonie rythmique et les registres d'expressions font de ce concert une expérience sensible et singulière.
Les compositions et les improvisations se veulent simples et directes, visant à toucher ce qu'il y a de plus profond dans l'être humain, de questionner ce qui lui est universel : le rythme, les gammes, l'harmonie, les sentiments.
Les textes sont des créations modernes mises en regard avec des textes de poètes anciens persans ou arabes. Ceux-ci mettent en valeur la résonance actuelle à des thématiques anciennes comme la guerre, l'exil, le voyage, le rêve, le déracinement, l'amour...

 


Julnar

L'envie de ce projet naît de la rencontre de la claveciniste Elisabeth Geiger, du oudiste-chanteur Khaled Aljaramani et du percussionniste-chanteur Marti Uibo. Celle-ci s'est déroulé à l'abbaye de Royaumont dans le cadre d'un stage sur la "transculturalité" musicale. Derrière ce mot savant, l'idée simple est de savoir comment des musiciens issus de régions et pratiques différentes peuvent créer une musique originale et actuelle.
Ce projet se veut un dialogue géographique et temporel, un exil dans lequel on ne garde que la chose la plus précieuse et fondamentale.

 

Elisabeth Geiger

Elisabeth Geiger étudie le clavecin, l’orgue et la basse continue au Conservatoire National de Région de Strasbourg auprès d’Agnès Candau, Aline Zylberajch et Martin Gester. Lors de stages et séminaires, elle se perfectionne avec Laurent Stewart, Yvon Repérant et Freddy Eichelberger. Attirée par la musique vocale, elle se dirige vers la Fondation Royaumont où elle rencontre Gérard Lesne et Il Seminario Musicale, puis Jean-Claude Malgoire, avec qui elle collabore au sein de l’Atelier Lyrique de Tourcoing. Son intérêt pour l’opéra l’amène à travailler ensuite avec Emmanuelle Haïm, et particulièrement avec Hervé Niquet. Elle se produit avec les ensembles Akâdemia, Doulce Mémoire, l’Ensemble Clément Janequin, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Le Concert Spirituel, Le Concert d’Astrée, ainsi que Les Ambassadeurs et Les Veilleurs de Nuit.
L’intérêt tout particulier qu’elle a porté à la musique de chambre à deux clavecins lui a permis de se perfectionner en réécriture, transcription, arrangement et improvisation, en lien avec le répertoire de clavier ancien.
Outre le clavecin – et l’épinette, la régale ou le virginal –, elle approfondit sa pratique de l’orgue, rejoignant récemment les organistes du Foyer de l’Âme. Assidue des fonds de musique baroque des bibliothèques parisiennes et européennes, elle montre une égale prédilection pour la facture instrumentale.
Elle assume fréquemment des fonctions de chef de chant pour des productions d’opéras et cultive avec éclectisme d’autres expressions artistiques : musiques improvisées à Royaumont avec Fabrizio Cassol ; projet « Love I Obey » avec la chanteuse Rosemary Standley et Bruno Helstroffer ; danse contemporaine avec la Compagnie Toujours après minuit (création de «Revue et corrigée » à Pôle Sud Strasbourg)…

 

Khaled Aljaramani

Khaled Aljaramani est né à Sweida, au sud de la Syrie, en 1972. Il a suivi des cours d'oud chez Fayez Zher Eddine puis à l'Institut Supérieur de Musique dans la classe d'Askar Ali Akbar. Il a parallèlement suivi des ateliers dirigés par Mounir Bachir et Nassir Chama. Il obtint son diplome en 1999. Khaled Aljaramani aborde la musique comme un voyage dans l'être intérieur. C'est une recherche continuelle entre l'accord musical et l'émotion. Ses projets artistiques sont autant d'expériences et d'échanges d'idées autour des formes musicales et de la rencontre. Il se produit comme soliste avec l'orchestre symphonique de Syrie de 1997 à 1999. Entre 2000 et 2011, il est professeur d'oud à l'institut supérieur de Musique de Damas, à la faculté de Musique d'Homs et au conservatoire de Sweida.
Il travaille parallèlement en Europe et crée le duo Interzone avec le guitariste Serge Teyssot-Gay. Il se produit notamment au Festival de Radio France, à l'Institut du monde Arabe, en Belgique, Italie et Allemagne, Suisse. Ils sortent trois disques dont un sorti chez Universal. Il sort un disque solo sur Harmonia Mundi/l'Institut du Monde Arabe en 2013 et tourne au Qatar, au Mali, au Maroc, en Jordanie et en Arabie Saoudite avec son projet Bab El Salam. En 2015, il intègre le projet jazz Aka Moon dans le cadre du projet Alefba comprenant une dizaine de musicien orientaux et occidentaux. Le répertoire est crée au festival d'Aix en Provence. La variété des collaborations et sa capacité d'adaptation ont fait de Khaled Aljaramani un interprète de qualité aussi bien dans le cadre de la musique classique arabe que des musiques actuelles.

 

Marti Uibo

Marti Uibo est batteur, percussionniste formé notamment à la Music Academy International de Nancy et au Conservatoire Régional (département musique à improviser) de Strasbourg. Il participe aussi à de nombreux stages et cours privés avec notamment Roy Haynes, Ed Thigpen, Joëlle Léandre, Raymond Boni, Adel Shams El Din… Il se dirige ensuite vers le chant qu’il travaille au Centre des Musiques Médiévales de Paris pendant trois ans avec notamment Brigitte Lesne et Catherine Schroeder et à l’occasion de stages de musique traditionnelle à la Kultuuri Akadeemia de Viljandi (Estonie) et au Conservatoire de Musique de Rabat (Maroc).
Sa curiosité l’amène à participer à de nombreux projets allant de la musique ancienne aux musiques actuelles. Il effectue de nombreuses tournées en Europe (Scandinavie, pays Baltes, Balkans, Allemagne, Espagne, Portugal, Belgique…), en Amérique Latine (Pérou et Équateur) et en Asie (Singapour, Malaisie).
Il est directeur artistique de l'Ensemble Tormis et crée plusieurs projets soutenus par la DRAC Alsace, les ambassades d’Estonie et de Finlande, la Maison d’Europe et d’Orient à Paris, les Conseil Départementaux du Nord et du Pas de Calais.