APPEL À COMMUNICATION


Téléchargez l'appel à communication en pdf

Pour l’antiquité grecque et romaine, la musique entretient des liens privilégiés avec les muses, non seulement à travers Euterpe qui la personnifie, mais en tant que principe qui met en harmonie les différents domaines du savoir et des arts. Les muses dansent, chantent, jouent d’un instrument et forment une symphonie idéale. Cette alliance ontologique entre la musique et les mythes fondateurs se décline sous diverses formes dans les traditions anciennes : dieux et déesses de la musique, héros musiciens, musique efficace et porteuse de la parole prophétique. Son ineffable pouvoir qui tient autant du discours que du charme, du spirituel que du charnel en fait un instrument du pouvoir des dieux, demi-dieux et héros qui peuplent les légendes anciennes et modernes. Interroger le rapport des mythes à la musique, c’est sonder le mystère qui la définit et sous-tend toutes ses manifestations.

L’objectif de ce colloque est de permettre une réflexion large dans l’espace et dans le temps sur les différentes formes de la relation entre mythes et musiques. Il visera à comprendre comment les mythes et les légendes qui peuplent les imaginaires sont revisités et adaptés à travers les répertoires de la musique ancienne, ou, autrement dit, comment les compositeurs s’emparent des répertoires et motifs littéraires, qu’il s’agisse de mythologie antique ou d’autres fonds narratifs. Comment les mythes sont-ils abordés? Quels aspects de la musique mettent-ils en valeur ? Que révèlent-ils des idéaux de leurs contemporains ? On veillera tout particulièrement à développer une réflexion de nature anthropologique sur la notion de mythe appliquée à la musique, dans la mesure où l’apport des études ethnologiques sur les civilisations indiennes et chinoises s’est révélé particulièrement important pour la compréhension des mythes des civilisations anciennes.

En lien avec les concerts du festival, nous invitons les chercheurs en musicologie, en anthropologie historique, en histoire de l’art et de la littérature, les musiciens et les luthiers à questionner dans ses multiples dimensions la place de la musique dans les mythes, comme des mythes dans la musique. Les propositions de communication pourront porter sur les oeuvres et les acteurs de la musique ancienne, ainsi que sur d’autres traditions et ères culturelles qui apportent un éclairage essentiel. Les
thématiques abordées devront s’inscrire (sans s’y restreindre) dans les champs de réflexion suivants :

- les mythes fondateurs de la musique, légendes et autres récits d’invention
- les allégories de la musique et figurations musiciennes dans l’iconographie et la littérature
- les héros et héroïnes musiciens : rôle et symbolique de la performance musicale dans les narrations mythologiques
- les héros et héroïnes mis en musique : citations dans les textes chantés, les personnages d’opéra, les références mythologiques dans les pièces instrumentales
- les instruments et objets mythiques : modèles et légendes dans l’histoire de la lutherie ancienne

Les résumés d’une page maximum sont à envoyer à l’adresse info@journees-musiques-anciennes.org avant le 30 juin 2018. La durée attendue pour chaque intervention ne doit pas excéder 30 minutes, questions comprises. La publication des actes est prévue dans la revue numérique associée aux Journées de Musiques Anciennes.