https://journees-musiques-anciennes.org 2

Journées de MusIques AncIennes


vanves
18 > 20 novembre 2016

Édito

Tabous : Musiques et transgressions

 

Les tabous d’hier peuvent-ils nous aider à prendre conscience de ceux de notre société d’aujourd’hui ?

Qu’il soit moral, religieux ou politique, le tabou est un élément intangible mais bien présent de nos sociétés. Sa transgression s’apparente à un geste de défi, une expression critique, un acte de création. La musique en est souvent le porte-voix.

L’ensemble Dialogos, mené de main de maître par la sublime Katarina Livljanić, interprétera Swithun, parcours initiatique d’un pénitent en proie aux rêves, fantasmes et autres furies...

La forme concert, comme la reconstitution historique des œuvres interprétées, sont des conventions en musique ancienne. Or ce carcan est bien étroit pour la création et la liberté d’interprétation.

Farinelli XXIe sexe bousculera à la fois la forme et son contenu. Barbouillées de sonorités pop comme Warhol aurait électrisé une image, l’esthétisme et la suggestivité de ce spectacle se jouent des ambiguïtés et des limites, pour mieux les dépasser.

Avec Carnivalesques, nous partons à la découverte de cette Italie du XVIe siècle que nous pensions pieuse, et qui flirte avec l’érotisme et les jeux de dupes : transgressions cachées, histoires cocasses et allusions dissimulées dans les chansons et dans les frottoles par le très reconnu ensemble Micrologus.

Mais c’est tout au long du festival que nous contreviendrons aux conventions avec le plaisir de celui qui saute une barrière pour sortir des sentiers battus.

En effet, nous créons cette année le premier concours international dédié aux répertoires du Moyen-âge et de la Renaissance. Aurions-nous perdu la tête ? Mais non : nous voulons célébrer l’énergie novatrice de ces jeunes talents prêts à s’affranchir de toutes les conventions. Et  nous vous en faisons profiter... De même qu’en accueillant les quelque 50 jeunes artistes du Off lors de concerts entièrement gratuits, ou en vous conviant au colloque et à ses conférences ouvertes à tous.

En cette période si individualiste et si pleine de méfiance envers l’autre, il est de bon ton de tenir ses distances. Eh bien, aux Journées, nous créons une circularité, une dynamique de rencontres à contre-courant. Et nous en sommes fiers. Vous avez dit tabous ?

 

Carine Moretton

Directrice artistique

email twitter facebook

NEWSLETTER

Restez informés !

SUIVEZ NOUS SUR

VOIR

ECOUTEZ

DECOUVRIR

Polymatheia, les cahiers des Journées de musiques anciennes

disponible gratuitement ici