Jouer au piano sans dextérité ne permet pas d’exceller dans cette discipline. Non seulement les morceaux joués manquent de vivacité, mais les risques de présenter des problèmes aux doigts sont également élevés.

Les exercices à réaliser

Tout doit commencer avec des gammes. Ce sont des exercices très faciles et idéals pour s’échauffer. Une fois bien échauffé, l’apprenti pianiste commencera par la gamme de do. Certes, cette gamme se réalise sur des touches blanches. Par contre, le passage de pouces apporte sa part de difficulté dans l’opération. Par la suite, on continue avec le ré, le mi et ainsi de suite.
Une fois toutes les gammes réalisées, il faut maintenant accélérer. Ce changement de vitesse va familiariser les muscles à la rapidité. Il faut réaliser l’exercice avec la main droite uniquement, puis avec l’autre main et ensuite les deux mains afin de gagner en coordination.
La méthode de Hanon qui est un célèbre précurseur des exercices d’apprentissage du piano consiste à réaliser des exercices à des vitesses variées. Dans ces exercices, la participation du pouce est très sollicitée. Pour Cezrny, en revanche, c’est la vitesse des enchainements qui sont recherchés permettant ainsi d’isoler les doigts dans le travail.

Les conseils pratiques

Certes, suivre les méthodes des grands compositeurs comme Hanon permet efficacement d’apporter beaucoup de dextérité au piano. Par contre, des astuces simples rendent l’apprentissage assez facile. Par exemple, pour changer, l’apprenti pourra créer ses propres exercices. Il peut également enchainer des accords simples et poursuivre avec des plus compliqués en essayant de ne pas regarder le clavier. Durant l’exercice, il ne faut pas déséquilibrer les mains.
Pour ce qui est de la durée des exercices de dextérité au piano, la majorité s’accorde à dire qu’un entrainement de 10 minutes par jour est idéal. Mais, c’est la régularité du travail qui permet efficacement d’avoir des résultats optimaux. Au final, le pianiste profitera d’une grande vitesse, une forte précision du doigté et une technique élevée. Les improvisations auront l’air très naturel pour le plaisir du pianiste comme pour celui des spectateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *